Le cœur de Marguerite Bourgeoys

2330, rue Sherbrooke Ouest, Montréal

Par Michelle Renaud

 

Sœur Claudia Margarita Juárez Juárez devant la relique conservée à la Maison mère, 2010.

Saviez-vous que c’est dans l’édifice situé au 2330, rue Sherbrooke Ouest, que l’on conserve les cendres du cœur de sainte Marguerite Bourgeoys, la fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame de Montréal ?

Conservation du cœur

Rappelons qu’à l’époque où vivait celle que l’on a surnommée la « mère de la colonie » de Ville-Marie, la conservation du cœur des personnes jouissant d’une réputation de sainteté était d’usage courant. Ainsi, après la mort de Marguerite Bourgeoys, le 12 janvier 1700, son cœur a été embaumé avec soin et renfermé dans une boîte de plomb en forme de cœur, plus tard remplacée par une boîte d’argent.

Parcours

Entre 1700 et 1908, ce cœur a suivi la Congrégation dans ses diverses Maisons mères du Vieux-Montréal.

En 1908, il a été transféré à la sixième Maison mère, au 3040, rue Sherbrooke Ouest (collège Dawson actuel) ; en 1985, à la septième Maison mère, au 4873, avenue Westmount (collège Marianopolis actuel) ; et finalement, le 19 janvier 2005, à la Maison mère actuelle.

Enchâssé dans un petit reliquaire, il repose à l’oratoire consacré à Marguerite Bourgeoys, tel un signe de la présence éternellement vivante de cette sainte.

 

Le reliquaire dans son oratoire

 
 
Translation des restes mortels de sainte Marguerite Bourgeoys, le 24 avril 2005

De 1766 à 2005, les restes mortels de sainte Marguerite Bourgeoys ont reposé dans les diverses Maisons mères de la Congrégation de Notre-Dame. En 2005, la Maison mère devant être relocalisée, on décida de procéder à la translation de ces restes à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, érigée en 1678 sous la direction de Marguerite Bourgeoys. Ils ont été déposés dans l’autel gauche de la chapelle, sous la statuette de la Vierge à l’enfant, seul objet épargné par les flammes qui ont ravagé la première chapelle en 1754. Chaque année, de nombreux pèlerins et visiteurs viennent se recueillir devant le tombeau de Marguerite Bourgeoys.

 

Autel et tombeau de Marguerite Bourgeoys à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, Montréal



 

 

Que font les
sœurs de la
Congrégation
de Notre-Dame
en 2024 ?