Maison généralice

Par Michelle Renaud
Photos : Josée Sarrazin

Le 31 décembre 1973 et le 5 janvier 1974 les membres du conseil général recevaient les sœurs de la Congrégation pour présenter leurs vœux du Nouvel An ; les sœurs étaient invitées à visiter la Maison généralice par la même occasion.

 

Quelques membres du conseil général 1970-74 et deux de nos sœurs accueillies à la Maison généralice le 31 décembre 1973 – sœur Cécile Robichaud, conseillère générale en éducation, sœur Bernadette Bourgault, sœur Yvette Cournoyer, conseillère générale adjointe à la supé­rieure générale, sœur Marguerite Ouellet, supérieure générale et sœur Annette Guilbert.

Depuis 1913, l’édifice situé au 2330, rue Sherbrooke Ouest, était identifié à l’École normale Jacques-Cartier, rebaptisée École normale Notre-Dame-de-Montréal en 1957. Mais avec la ferme­ture de l’École normale en 1969, dans la foulée de la réforme de l’éducation soutenue par les travaux de la Commission Parent, les sœurs de la Congrégation de Notre-Dame doi­vent repenser la vocation de l’immeuble. Ayant décidé en juin 1971 d’en faire le siège de l’Administration générale1, les membres du Conseil général s’y installent à l’automne 1972 et le renomment « Maison généralice ». Le déménagement des bureaux et services commencera en mars 1973. La communauté locale de la Maison généralice est aussi formée : 33 sœurs fran­cophones qui travaillent dans les divers services (économat, secrétariat, archives, imprimerie, etc.).

Simultanément, la nouvelle Maison généralice se voit assigner une autre vocation. En effet, en septembre 1970, la Notre Dame Secretarial School (qui changea son nom dans les années 1980 pour « Collège de secrétariat Notre-Dame/Notre-Dame Secretarial College »), à l’étroit dans la sixième Maison mère de la Congrégation (Collège Dawson actuel), emménage dans des locaux qu’elle y a loués. Se constitue alors une communauté de huit sœurs anglophones, remplissant des fonctions d’enseignement et de gestion au collège de secrétariat. Il est inté­ressant de noter que jusqu’à la fermeture de celui-ci en 1997, la Maison généralice abritera deux communautés distinctes, l’une anglophone et l’autre francophone.

La 2330, rue Sherbrooke Ouest portera le nom de Maison généralice jusqu’en 2005, au moment où il devient la huitième Maison mère de la Congrégation de Notre-Dame tout en continuant d’être le siège de l’Administration générale. À cette occasion, la communauté locale de la Maison généralice élargit sa mission et prend le nom de communauté inter­nationale de la Maison mère.

 

Quelques photos

 

Aux archives – sœur Raymonde Plouffe et sœur Dolorès Gaulin

 

À l’imprimerie – sœur Laurette Saint-Georges et sœur Raymonde Saint-Georges

 

Au secrétariat général – sœur Gilberte Barrette, sœur Laura Greer, sœur Marie-Thérèse St-‍Onge, sœur Simonne Poissant, sœur Rita Blais.


Références

  1. Avant leur déménagement au 2330, rue Sherbrooke Ouest, les bureaux et services de l’Administration générale étaient situés à la sixième Maison mère, au 3040, rue Sherbrooke Ouest. [retour au texte]
 
 

Que font les
sœurs de la
Congrégation
de Notre-Dame
en 2021 ?