Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonParlons d’efficacité énergétique

Accueil > Nouvelles

Parlons d’efficacité énergétique

Stéphanie Manseau

C’est par un après-midi très froid de décembre que les sœurs et le personnel de la Maison mère ont été conviés à une rencontre expliquant les nouvelles mesures éco-énergétiques mises en application dans l’édifice.

Comme l’a indiqué madame Christiane Labelle, directrice exécutive de l’administration financière, toute la démarche entreprise visait l’accomplissement de trois objectifs principaux : réduire nos émissions de gaz à effet de serre, économiser en frais d’énergie, augmenter le confort pour les résidentes, le personnel et les visiteurs de la Maison mère.

Le responsable de la mise en place des nouveaux équipements et mesures de contrôle éco-énergétiques, monsieur Olivier Pettersen, de la compagnie Ecosystem, a démontré comment chacune des mesures mises en place contribuait à la réalisation de ces objectifs. L’optimisation du système de chauffage et de l’eau chaude, l’aérothermie, le nouvel éclairage et une hotte de cuisine dont on contrôle le temps et l’intensité de l’utilisation évitent le gaspillage et permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie, de frais, et même de temps de travail consacré à la maintenance des équipements. Un des éléments les moins « glamour » mais des plus efficaces est le contrôle centralisé (et à distance !) du chauffage, de la ventilation et de l’intégration des nouveaux équipements. Un climat mieux tempéré à l’intérieur augmente le confort et permet de régulariser la demande d’énergie : fini le temps où il fallait ouvrir les fenêtres en plein hiver parce qu’on étouffait dans certaines pièces ! Ainsi y a-t-il plusieurs systèmes en place, de façon à assurer une redondance et prévenir des pannes mais aussi à utiliser l’équipement le plus efficace dans une situation donnée.

La période des questions a offert l’occasion de déboulonner un mythe tenace : le fait d’éteindre et de rallumer la lumière n’est pas en soi plus énergivore que de la laisser allumée. C’était vrai il y a plusieurs années quand une surcharge d’énergie était nécessaire pour activer les ballasts mais cela ne tient plus avec les systèmes d’éclairage modernes : le bon geste à poser est bel et bien d’éteindre.

Toute l’assemblée remercie chaleureusement Olivier Pettersen qui, avec l’équipe de monsieur Ghislain Lambert, Caroline Johnson et Christiane Labelle, n’a pas compté ses heures pour offrir un meilleur milieu de vie, plus confortable et plus écologique, aux gens de la Maison mère.

 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada