Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reason25e dimanche ordinaire : La première place... Marc 9, 30-37

Accueil > Nouvelles

25e dimanche ordinaire : La première place... Marc 9, 30-37

Isabelle Paquet, CND

Je viens de relire pour la Xe fois cet évangile qui m'a toujours fait sourire un peu. Jésus demande simplement aux disciples: «De quoi discutiez-vous en chemin?» Ils se taisaient, car en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand parmi eux.

Bien oui, comme de raison, il faut toujours chercher qui est le plus fort, le premier, le meilleur, le plus parfait... et continuez. Mais j'admire la réaction de Jésus qui passe par-dessus leur comportement et y va d'un enseignement pratique. Au fond de lui-même, combien il devait se dire: «Ils n'ont pas encore compris.» Pour se faire comprendre vraiment, Jésus se sert d'un enfant en le plaçant au centre. L’enfant que Jésus accueille n’est pas notre «enfant roi», mais le représentant des pauvres, des marginaux, des exclus, des plus vulnérables. Et Jésus nous dit que les personnes, les familles, les groupes, les communautés qui accueillent et se mettent au service des plus fragiles, des plus éprouvés de ce monde, accueillent non seulement le Christ, mais Dieu qui l’a envoyé. La vraie grandeur est celle du serviteur: chercher à servir et non à être servi.

Dans sa vie, le Christ ne nous a pas seulement montré le chemin, il nous a donné l’exemple: «Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres.» (Jn 13, 14-15) Il a redonné espoir à de nombreux malades, a combattu tous les préjugés, a accepté Marie-Madeleine comme disciple, protégé la femme adultère, s’est invité chez Zachée le publicain, a engagé la conversation avec la Samaritaine aux six maris, a osé toucher aux lépreux et les a réintégrés dans leur famille et leur communauté… il a été le serviteur de tous.

Longtemps avant Martin Luther King, le Seigneur nous a dit: «J’ai fait le rêve… qu’un jour tout le monde: politiciens, médecins et infirmières, prêtres, journalistes, chrétiens etc. soient au service de la population, de leur famille, de leurs voisins». Il a donné sa vie pour que ce rêve devienne réalité. «Que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit et celui qui gouverne comme celui qui sert.» Ceci est à la portée de tout le monde et c'est une incontournable route à prendre pour être, un jour, parmi les premiers dans le royaume des cieux.

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada