Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonDévoilement de panneaux historiques rappelant la présence de la CND à Rivière-Ouelle

Accueil > Nouvelles

Dévoilement de panneaux historiques rappelant la présence de la CND à Rivière-Ouelle

Congrégation de Notre-Dame

Le village de Rivière-Ouelle dans le Bas-Saint-Laurent souligne cette année son 350e anniversaire.

https://riviereouelle.ca/fr/municipalite/riviere-ouelle-au-fil-du-temps/le-fil-du-temps

On y a inauguré, dans le cadre de cette célébration, un parcours historique interactif constitué de panneaux commémoratifs et d’enregistrements offerts en baladodiffusion. Un de ces panneaux présente le couvent CND de Rivière-Ouelle, construit en 1809, reconstruit en 1859 et en 1954; devenu propriété de la Corporation scolaire de Rivière-Ouelle en 1930, puis de la Commission scolaire de LaPocatière en 1972. Les sœurs y ont enseigné jusqu’en 1975. C’est donc 166 ans de présence de la Congrégation qu’illustre le monument.

Née à Rivière-Ouelle, sœur Claudette Lizotte a fréquenté le couvent comme élève, comme enseignante laïque et comme sœur de la Congrégation. Elle était présente pour le dévoilement du 31 juillet, au grand plaisir de nombreuses personnes très contentes de la retrouver!

La messe du 350e était aussi célébrée ce dimanche, en la très belle église de la paroisse Notre-Dame-de-Liesse. On profitait de cette occasion pour souligner l’œuvre des deux congrégations liées à l’histoire de ce village : la Congrégation de Notre-Dame et la Congrégation de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. Les sœurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, dont plusieurs étaient présentes lors de la cérémonie, ont fondé et administré un orphelinat pour les garçons puis un foyer pour les personnes âgées. Enfin, le prêtre Christian Bourgault a aussi souligné la présence d’une sœur des Augustines de Québec, dont la congrégation avait autrefois vendu à la paroisse le très beau retable, aujourd’hui entièrement restauré, qu’on peut admirer dans l’église. La restauration a été rendue possible grâce à l’octroi de subventions provinciales, mais aussi grâce à un don généreux des Augustines.

Lors de la procession d’entrée, on a présenté les objets qui illustrent le passé de Rivière-Ouelle.

Dans son homélie, le curé Bourgault a remonté le cours du temps et celui de la rivière Ouelle, rendant hommage aux pionniers, les familles souches du village, qui ont trimé dur pour s’établir, mangeant parfois du « pain de fleurs » pour survivre. Comme les méandres de la rivière, la vie n’offre pas toujours un parcours en ligne droite… Furent évoqués les hivers difficiles, les tremblements de terre, les aléas de l’agriculture et de la pêche. On a aussi rappelé la gratitude que savaient exprimer nos ancêtres, en contraste avec le réflexe de nos sociétés actuelles, qui est de consommer toujours plus… En témoigne l’immense ex-voto accroché là où jadis on retrouvait la chaire.

 

Consultez : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1351749/notre-dame-liesse-anonyme-peinture-ex-voto-nouvelle-france

Un historique des « familles souches » de Rivière-Ouelle a aussi été affiché sous le chemin de croix, des Bérubé aux Thiboutot en passant par la famille Lizotte.

Après la messe et le brunch convivial, madame Hélène Pelletier présentait (en remplacement de madame Guignard, ancienne élève de la CND) l’histoire du couvent de Rivière-Ouelle, en faisant de nombreux liens avec Marguerite Bourgeoys, dont les filles ont si bien su poursuivre la mission. Madame Marie-Josée Lettre présentait ensuite l’œuvre des Sœurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours. Le groupe s’est ensuite déplacé à l’entrée du cimetière où se trouve le panneau dédié à la CND, avant de poursuivre vers « la Croix des Dubé » pour voir le panneau réservé aux sœurs de Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours.

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada